Décibels et des silences  - Lynda Lemay Feutres et pastels  - Lynda Lemay - Fabiola Toupin - Daniel Jean - Manon Brunet - Yvan Pedneault Best of  - Lynda Lemay
     
Décibels et des silences - 2016 Feutres et pastels - 2013 Best of - 2011
     
Blessée  - Lynda Lemay Allo c'est moi  - Lynda Lemay Ma signature  - Lynda Lemay
     
Blessée - 2010 Allo c'est moi - 2008 Ma signature - 2006
     
Un éternel hiver  - Lynda Lemay - Fabiola Toupin - Daniel Jean - Manon Brunet - Yvan Pedneault Un paradis quelque part  - Lynda Lemay Les secrets des oiseaux  - Lynda Lemay
     
Un éternel hiver - 2006 Un paradis quelque part - 2005 Les secrets des oiseaux - 2003
     
Les lettre rouges - Lynda Lemay Du coq à l'âme - Lynda Lemay  Le live - Lynda Lemay
     
Les lettres rouges - 2002 Du coq à l'âme - 2000 Live - 1999
     
 Lynda Lemay 98 - Lynda Lemay  Lynda Lemay 96 - Lynda Lemay  La visite - Lynda Lemay
     
Lynda Lemay - 1998 Lynda Lemay - 1996 La visite - 1995
     
 Y - Lynda Lemay  Nos rêves - Lynda Lemay  
     
Y - 1994 Nos rêves - 1990  
     

Voici un avis de virgin sur les chansons de Lynda Lemay :


La différence de cette chanteuse québécoise aux deux "y" malins (comme Hallyday !) s'est imposée sur deux plans immédiats au public français : elle ne "gueule" pas, elle écrit ses textes et ses musiques. Cette plume prolifique voire volontiers prolixe, pleine de trouvailles et d'humour, raconteuse d'histoires quotidiennes où les femmes tiennent une belle part, a séduit d'emblée et du beau monde. Ainsi a-t-il suffi à Charles Aznavour d'entendre en public "La Visite" (il est vrai, fort drôle) de son 3ème album pour s'emballer au point de devenir un avocat pugnace et inconditionnel de la belle. Ça aide. Et ça motive s'il était besoin, puisque déjà l'intéressée sillonnait joliment la francophonie, la scène se révélant son élément de prédilection, particulièrement adaptée à des chansons en forme de saynètes ironiques et caustiques : La marmaille, Les souliers verts, Chéri tu ronfles, Maudit Français... Objet de polémiques passionnées entre ceux qui trouvent son style un peu trop ficelle et ses fans, qui (outre Aznavour) s'appellent quand même Serge Lama, Laurent Ruquier ou Yves Duteil, Lynda Lemay raconte toujours que ce n'est aucun de ceux-là, ni même Brel, qui l'a d'abord influencée, mais Francis Lalanne. Infiniment moins médiatisée que d'autres chanteuses québécoises, cette obsédée textuelle atypique s'est finalement imposée comme l'une des trois principales avec Céline Dion et Isabelle Boulay.


  source : VirginMéga
Flux RSS
Visiteurs : Nb total de visiteurs: (depuis nov. 2004)
Nb de visiteurs aujourdhui:
Nb visiteurs connectés: